Vous êtes ici : Autres sujets d'actualité > Rapport du maire sur la situation financière de la Ville d’Alma

Rapport du maire sur la situation financière de la Ville d’Alma

Citoyennes et citoyens,

Membres du conseil municipal,

Membres de la presse,

 

C’est avec plaisir que je présente ce soir le rapport du maire sur la situation financière de la Ville d’Alma. Ce rapport est déjà le dernier que je vous présenterai avant les prochaines élections municipales en 2017.

 

Tout au long des quatre années du présent mandat, nous avons géré les finances publiques selon les objectifs suivants :

·       Respecter la capacité de payer des contribuables;

·       Maintenir un niveau d’endettement raisonnable;

·       Maintenir la politique de paiement comptant pour les projets d’immobilisation, à l’exception des projets majeurs bénéficiant de l’aide financière des gouvernements supérieurs.

 

Plus que jamais, nous croyons que ces objectifs ont servi la municipalité puisque nous avons pu mener à terme des projets majeurs dont la modernisation complète du Centre Mario-Tremblay, la construction du Centre multisports et d’une nouvelle passerelle sur la rivière Petite Décharge, ainsi que la réfection d’infrastructures d’aqueduc et d’égout et la réparation de dizaines de rues de quartier.

 

Nous avons également mis en place une révision de nos processus et façons de faire afin d’être encore plus performants, d’offrir un service aux citoyens amélioré, de maintenir les activités destinées aux familles et de générer des économies substantielles au sein du budget municipal.

 

Sans plus tarder, je vais commencer la présentation du rapport selon les points prévus par la Loi sur les cités et villes.

 

1-      ÉTATS FINANCIERS 2015
Les états financiers 2015 déposés par les vérificateurs le 2 mai 2016 indiquent que la Ville d’Alma a terminé l’année avec un surplus qui provient notamment d’écarts favorables au niveau des revenus prévus dans le budget 2015 et les résultats réels soit :

·       Taxes (foncières et autres bases) :  357 000 $

·       Droits de mutation immobilière, licences et permis : 227 000 $

·       Amendes et pénalités : 309 000 $

·       Intérêts :   118 000 $

 

De plus, des économies importantes ont été réalisées au niveau des charges. Celles-ci sont attribuables à la rigueur budgétaire du conseil et de l’administration, à des investissements dans de nouvelles technologies, à la mise en place de mesures d’économie d’énergie dans les bâtiments municipaux et à des conditions hivernales favorables en termes de précipitation à l’hiver 2015.

Enfin, le réseau électrique a quant à lui généré un surplus de l’ordre de 625 000 $.

 

Ainsi, en additionnant tous les éléments mentionnés, le surplus non consolidé se chiffre à un montant total de 2 898 845 $.

 

Ce surplus a été utilisé pour le financement de divers projets au service de la population dont :

·       La construction du nouveau Centre multisports;

·       La réfection de rues de quartier et de chemins ruraux;

·       L’organisation de la 52e Finale des Jeux du Québec et des Fêtes du 150e;

·       La tenue de divers événements sportifs et culturels générateurs de retombées économiques.

 

L’état de la dette
Au 31 décembre 2015, l’endettement net non consolidé de la Ville d’Alma, excluant sa quote-part dans la dette à long terme de la M.R.C. de Lac-Saint-Jean-Est, s’élevait à 24 256 199 $. La hausse de 1 646 397 $, comparativement au 31 décembre 2014, est attribuable en majorité au financement des travaux du Centre Mario-Tremblay.

 

2-      RAPPORT DU VÉRIFICATEUR
Les états financiers 2015 ont fait l’objet d’une analyse détaillée par les experts-comptables de la firme Deloitte qui n’ont mentionné aucune recommandation particulière.

 

3-      LES INDICATIONS PRÉLIMINAIRES SUR LES ÉTATS FINANCIERS DE L’EXERCICE EN COURS
Le résultat final des états financiers sera connu lors du dépôt officiel de ceux-ci en mai 2017. Déjà, nous prévoyons terminer l’exercice financier 2016 avec un surplus provenant principalement de revenus supplémentaires dans différents postes budgétaires et d’économies réalisées dans les services.

 

4-      L’ORIENTATION DU BUDGET 2017
En 2016, le budget non consolidé se chiffrait à 63 736 938 $. Pour l’année à venir, nous déposerons un budget équilibré comprenant une hausse des revenus et des charges de l’ordre de 500 000 $. J’ai donc le plaisir de vous annoncer que les taux de taxation résidentielle, commerciale et industrielle demeureront les mêmes qu’en 2016. Il en va de même pour les tarifs des services facturés sur le compte de taxes du contribuable.

 

5-      LE PROGRAMME TRIENNAL D’IMMOBILISATIONS 2016-2017-2018
Le programme d’immobilisations 2016 a permis de réaliser les investissements majeurs suivants :

 Construction du Centre multisports :

Provenance des fonds :

· Subvention gouvernementale : 6 200 000 $

· Emprunt : 2 000 000 $

· Paiement comptant : 3 453 000 $

 11 653 000 $

 Passerelle rivière Petite Décharge :

Provenance des fonds :

·  Subvention gouvernementale 2016 : 500 000 $

(50% de la subvention totale d’un million de dollars)

·  Emprunt : 2 100 000 $

·  Partenariat Rio Tinto et Proco : 600 000 $

 3 200 000 $
 Réfection des infrastructures d’aqueduc et égout (Programme T.E.C.Q) :  2 100 000 $
Réfection de rues et chemins ruraux :  2 200 000 $
 Bretelle Maurice-Paradis et rue des Pins Ouest :  320 000 $
 Vidange des étangs – deuxième phase :  525 000 $
 Édifices municipaux – rénovation :  310 000 $
Équipements roulants – Service travaux publics :  700 000 $
 Parcs et espaces verts :  270 000 $
 Investissements réseau électrique :  570 000 $
Projets divers : 414 500 $
Total : 22 262 500 $

6-      LES ORIENTATIONS GÉNÉRALES DU PROCHAIN PROGRAMME TRIENNAL D’IMMOBILISATIONS 2017-2018-2019
Le conseil municipal présentera bientôt les projets auxquels il accordera la priorité au prochain programme triennal d’immobilisations.

 

Nos discussions à ce sujet sont déjà entreprises. Nous pouvons donc dès maintenant nous engager à proposer un programme d’investissement comptant orienté vers les services de base aux citoyens comme la réfection des rues de quartier, des chemins ruraux, des trottoirs, des parcs et des infrastructures d’aqueduc et d’égout.

 

7-      LE TRAITEMENT DES ÉLUS MUNICIPAUX
Comme prévu par la Loi sur le traitement des élus municipaux, voici les rémunérations et allocations de dépenses des membres du conseil pour l’année 2016.

 

 

À titre de membre du conseil municipal

Rémunération Allocations de dépenses
Maire 76 965,72 $  13 648,44 $
Conseillers (8) 18 017,88 $ 8 979,60 $

 

 

À titre de représentants de la Ville d’Alma au conseil et au comité administratif de la M.R.C. de Lac-St-Jean-Est du 1er novembre 2015 au 31 octobre 2016 :

 

Conseil de la MRC (Rémunération : 2 650,18 $ de base + 99 $ par présence pour un maximum de 21 séances)

Nombre de présences

Marc Asselin               14                       À titre de remplaçants

Sylvie Beaumont       20                       Jocelyn Fradette        13

Lucien Boily               16                       Gilles Girard               1

Alain Fortin                18

Gino Villeneuve         16

 

Comité administratif (Rémunération : 658,20 $ de base + 99 $ par présence pour un maximum de 4 séances)

Marc Asselin               3

Lucien Boily               2

 

La rémunération est payable seulement si le membre assiste à la réunion.

 

8-      LES DÉPENSES SUPÉRIEURES À 25 000 $ PAR CONTRAT SONT JOINTES EN ANNEXE AU PRÉSENT RAPPORT
9-      CONCLUSION
Le budget 2017 sera présenté lors de la séance du lundi 19 décembre. Comme je vous l’annonçais précédemment, les taux de taxation résidentielle, commerciale et industrielle seront tous maintenus à leur niveau actuel dans le prochain budget.

 

Ce maintien du taux de taxation est possible en raison notamment du travail réalisé dans l’optimisation des processus des services municipaux, d’une rigueur budgétaire accentuée, d’investissements en efficacité énergétique et de l’implantation de nouvelles technologies. Naturellement, nous n’oublions pas que c’est aussi grâce aux efforts demandés aux contribuables dans les dernières années qui nous ont permis d’avoir aujourd’hui la marge de manœuvre nécessaire à un maintien du taux de taxation pour l’année 2017.

 

J’aimerais remercier mes collègues du conseil municipal, de même que le personnel de la Ville pour leur bonne collaboration dans la gestion des finances publiques.

 

Je vous rappelle en terminant que vous pourrez lire ce rapport dans l’édition du mercredi 23 novembre du Journal Le Lac-Saint-Jean et sur le site Internet de la municipalité au www.ville.alma.qc.ca.

 

Je vous remercie de votre attention.

Le maire,

Marc Asselin


Document à télécharger
Rapport annuel du maire sur la situation financière de la Ville d'Alma